Le specialiste du commerce marketing Criteo publie les résultats de son dernier rapport « Criteo Travel Insights ». Il apparaît que le mobile est devenu l'outil de réservation privilégié des consommateurs.

Critéo a analysé le comportement des utilisateurs de sites et d'application e-commerce tourisme - DR CriteoLeader français du commerce marketing (ou publicité ciblées sur mobiles), Criteo rend son rapport « Criteo Travel Insights » qui analyse l'utilisation des outils numériques dans le secteur du tourisme. 


Spontané, rapide et personnalisé, le mobile est par excellence l'outil adapté aux changements de dernières minutes et aux achats impulsif. C'est donc naturellement qu'il devient l'outil préféré par les utilisateurs pour l'achat de dernière minute. 
«Les compagnies de voyage observent que les voyages de dernière minute proviennent de plus en plus de commandes faites via des applications et des smartphones (...) la flexibilité de ces plateformes laisse la possibilité aux clients de garder leur réservation dans leur panier avant de se décider, même à la dernière minute ». Analyse Pauline Lemaire, head of travel chez Criteo 
Et de loin : jusqu'à 80% des réservations de dernière minutes s'effectuent sur mobile, et les recherches sur smartphones et applications représentent jusqu’à 89% du trafic pour les réservations de dernière minute. 


Sur mobile, on préfère l'application plutôt que le web. Non seulement les réservations sur applications prennent le pas sur celle du web mobile, mais le taux de conversion y est 5 fois plus élevé. 
Au delà de la dernière minute, les français sont 39% à choisir de réserver sur support mobile. Ils sont les 4èmes au monde à préférer le mobile, juste après le Japon (46%), le Canada (44%) et la Suède (41%). 
Pour autant, les réservations en ligne se font majoritairement sur un ordinateur "traditionnel". 
C'est pourquoi les professionnels du e-commerce / m-commerce doivent prévoir de laisser l'utilisateur naviguer d'un support à l'autre et débuter une commande sur l'un pour le terminer sur l'autre. « Les voyageurs profitent de la flexibilité qui leur ait donnée de réserver via différents points de contacts. explique Pauline Lemaire. Les commerçants doivent donc s’assurer que des prix attractifs ne riment pas avec une navigation balbutiante. Cela implique pour eux de corréler les données afin que les clients puissent passer leurs commandes sur l’appareil qui leur convient, et ce sans encombre ».

SOURCE : http://www.tourmag.com/Reservation-de-derniere-minute-les-applications-prennent-le-lead_a91759.html